L'Astronome Eclipse

Sky-Watcher Evostar 72 ED

Présentation :

J'ai acquis cette belle lunette lors de la Journée de l'Occasion de l'Astronomie (JOA) 2022. Pour la petite histoire, il s'agissait en fait du premier lot de la tombola. Ce jour-là, j'ai eu de la chance ! 

L'Evostar 72 est une lunette apochromatique. Elle est aussi compacte que légère puisqu'elle loge dans un sac à dos. Son porte-oculaire démultiplié au 1/10 ième, à la fois simple et solide, permet de recevoir des accessoires au coulant 50,8, mais aussi un appareil photo. Il est également possible d'y ajouter un réducteur/correcteur. 

Lunette Sky-Watcher Evostar 72 ED (image Jean-Baptiste Faupin)

En observation visuelle, cette lunette délivre des images extrêmement belles. Les étoiles sont fines et ponctuelles. Le résidu chromatique demeure assez bien contenu. La transmission des couleurs est agréable, et la transparence est excellente. Avec des oculaires à "grand champ" on peut littéralement admirer le ciel en immersion ! Pour une finesse absolue j'ai eu recours à certains de mes oculaires de type Plössl et Astroplan, et le résultat s'avère particulièrement impressionnant. A noter qu'un tube allonge est parfois nécessaire pour effectuer la mise au point. L'observation de jour n'est également pas en reste : cette 72 ED constitue une excellente alternative en tant que longue-vue terrestre. Il me reste cependant à essayer cet instrument sous forme de téléobjectif... 

Petit détail qui a son importance, surtout en astro-photo: le champ n'est pas parfaitement plan. Pour une lunette moderne comme celle-ci, Sky-Watcher aurait pu se permettre de proposer un objectif encore mieux corrigé. En bord d'image, on note donc une distorsion visible quoique peu gênante. Un correcteur permet de remédier à ce "problème" facilement. Ca sera mon prochain investissement ! 

D'un point de vue mécanique, la 72 ED semble bien conçue, sans être parfaite. Il s'agit d'un instrument léger, compact, facilement transportable. On peut le fixer sur n'importe quelle monture astronomique, mais aussi sur un trépied photo grâce à son pas de vis Kodak (si l'on utilise la queue d'aronde fournie d'origine). La queue d'aronde de base est suffisante si l'on emploie des accessoires légers. En revanche, avec des oculaires lourds ou un appareil photo, cette queue d'aronde peut ne pas suffire car elle est plutôt courte. Une longueur supplémentaire d'au moins 10 cm facilite les choses... Le porte-oculaire, quant à lui, est agréable. Il fonctionne bien et présente très peu de jeu mécanique. Pour mes accessoires habituels, il tient aisément la charge. Il n'est pas rotatif, mais cela ne me manque pas. Pour finir, le pare-buée s'avère efficace. Je regrette toutefois qu'il ne soit pas rétractable. On peut certes le dévisser, mais je crains qu'à long terme le filetage interne finisse par s'user au regard de sa faible épaisseur. Là-aussi cela ne me gêne pas tant que cela puisque je laisse constamment ce pare-buée sur l'objectif. 

Bref, la Sky-Watcher 72 Ed est un bel instrument, facile d'utilisation, adapté aux observations itinérantes. Son faible diamètre permet malgré tout d'accéder à de superbes images, aussi bien en visuel qu'en astro-photo. 

→ Diamètre de l'objectif : 72 mm 

→ Focale : 420 mm 

→ Rapport f/d : 5,8 

→ Clarté : 144 

→ Grossissement maximum utile (théorique) : 175 fois 

→ Grossissement résolvant (théorique) : 72 fois 

→ Plus petit détail visible sur la Lune : 3,1 km 

→ Pouvoir séparateur : 1,67" 

→ Magnitude limite (théorique) : 11,3 

→ Optique : Doublet apochromatique, verre FPL-53 (Schott), traité anti-reflet multi-couches (MHC)  

→ Masse de l'ensemble (tube) : 1,950 kg 

→ Temps d'absorption d'une vibration : moins d'une seconde 

Ajouter un commentaire