L'Astronome Eclipse

Vixen Polaris 80/910

Présentation :

La lunette Perl-Vixen Polaris 80/910 est un doublet achromatique de type Fraunhofer, traité anti-reflet multicouches. Il s'agit d'une "vraie" achromatique à mon sens, c'est-à-dire qu'elle est très bien conçue d'un point de vue optique. Les deux lentilles de l'objectif sont séparées par trois cales. L'objectif (tout en métal) est directement vissé au bout du tube grâce à un filetage fragile mais très fin. Sur certains modèles, il est possible de collimater l'objectif grâce à trois paires de vis. Dans tous les cas, c'est un instrument d'excellente facture, supérieur à un grand nombre de lunettes modernes. 

En terme de performances, cette lunette délivre de belles images : les fins détails apparaissent facilement, les objets sont contrastés, et il y a très peu d'aberrations optiques. C'est l'un des rares instruments avec lesquels j'arrive à observer la totalité des bandes sur Jupiter! Par comparaison, on n'en voit habituellement que trois ou quatre tout au plus. Là, cette lunette montre des bandes du nord au sud... Pour un instrument de ce diamètre c'est franchement honorable! Étonnamment, le chromatisme est extrêmement faible contrairement à la plupart des lunettes achromatiques récentes. Par exemple, je n'en distingue presque pas sur la lune.

Le porte-oculaire est bien pensé mais est rudimentaire. Sa simplicité peut être un avantage, mais cela peut aussi être désappointant si on compare avec les porte-oculaires récents. Le coulant est de 36mm, donc on peut y fixer des accessoires en 31,75mm, ou alors au pas M42 (pour mettre un appareil photo par exemple). Pour les accessoires en 50,8 c'est possible mais cela engendre du vignettage. Enfin, le chercheur 6x30 d'origine est excellent quoiqu'un peu petit. Un diamètre plus grand aurait été appréciable, mais ce n'est que mon avis. Le 6x30 d'origine est robuste, et son optique s'avère de très bonne qualité. Le support du chercheur est solide, à tel point qu'il n'est pas toujours nécessaire de réaligner ce dernier! Bref, ce chercheur fait le boulot qu'on lui demande. C'est efficace. 

Pour une lunette de diamètre modeste comme celle-ci, je trouve qu'elle s'en sort très bien. Si vous avez la possibilité d'en acquérir une, alors je vous conseille de vous jeter dessus si elle est en bon état. C'est un instrument très prisé malgré son âge ! 

Lunette Vixen Polaris 80/910 (image L'Astronome Eclipse)

(photo disponible prochainement)

Diamètre de la lentille: 80 mm 

Focale: 910 mm 

Rapport f/d: 11,3 

Clarté: / 

Grossissement maximum utile (théorique): 160 fois 

Magnitude limite (théorique):

Type de l'objectif: achromatique traité multicouches 

Masse de l'ensemble (tube + trépied): / 

Temps d'absorption d'une vibration: 0,5 seconde 

Hauteur maximale de l'ensemble une fois assemblé: 2 mètres 

Ajouter un commentaire