L'Astronome Eclipse

Meade 90/1000 modèle 395

Lorsque j'ai acquis cette lunette au début du printemps 2015, je possédais déjà un certain nombre d'instruments. Celui-ci m'intéressait surtout pour la réalisation de tests comparatifs. J'ai été très agréablement surpris par la qualité optique de l'objectif! Malgré un chromatisme certes discret mais présent, j'ai obtenu de très belles images en observation planétaire. La Lune est très contrastée et les détails sont nombreux à sa surface. Sous un ciel stable, la lunette Meade est presque autant performante que mon télescope de 150mm! Toutefois, son diamètre de 90 mm reste une limite et un instrument de plus grand diamètre doté d'une qualité équivalente doit être un vrai régal...! 

J'ai eu deux tubes 395 entre les mains, et je dois dire que la maîtrise du chromatisme différait légèrement d'un instrument à l'autre. La différence n'était pas flagrante, d'autant qu'il est habituel de voir un "résidu chromatique" sur des lunettes achromatiques (c'est d'ailleurs ce qui fait leur réputation - et leur nom surtout! - , qu'elles soient bonnes ou mauvaises). Le deuxième instrument semblait moins bien corrigé dans le bleu; en observation lunaire, les ombres ne sont pas totalement noires, et la surface est parfois dotée d'un fin liseré bleu vif qui, en fonction des turbulences, vire aléatoirement au jaune. Rien de grave heureusement, mais je suis étonné de constater que le premier instrument était au contraire mieux corrigé dans le bleu, et en fait moins bien corrigé dans le jaune... A vrai dire, ces deux lunettes sont issues des productions japonaises de la fin du XX ième siècle. Elles datent de l'époque qui a précédé la délocalisation des productions à Taiwan (puis en Chine). La réputation de l'optique "made in Japan" n'est plus à faire, même chez Meade qui est aujourd'hui fortement critiquée. Bref, je n'imaginais pas qu'il fut possible de déceler des différences entre les modèles d'une même production de cette époque. De telles différences s'expliqueraient-elles par les techniques de fabrication, jadis moins abouties? 

Lunette Meade 90/1000 (image L'Astronome Eclipse)

Indépendamment de cela, avec ou sans chromatisme, force est de constater que la résolution est extraordinaire! Et je pèse mes mots: pour une lunette de 90 mm de diamètre "seulement", je suis franchement époustouflé. Mon télescope de type Newton s'est vu affligé d'une rude concurrence malgré ses 150 millimètres! Les premières images de la lunette sur les reliefs lunaires m'ont laissé sans voix. Pour ainsi dire, j'ai pu accéder à des détails que je ne distingue jamais d'ordinaire. La distorsion de l'objectif est très faible. Par dessus le marché, le trajet optique, dégradé par la courbure de mes oculaires, est fort bien compensé par la bonne correction de la lunette. Des oculaires orthoscopiques n'auraient probablement pas fait mieux! 

Qui plus est, l'oculaire Clavé 12 mm, qui me sert habituellement de référence d'un point de vue strictement optique, a été battu par les Plössls Meade série 4000 (toujours "made in Japan", tant qu'à faire!). C'est bien la première fois que le légendaire Clavé se fait "défoncer" sur l'un de mes instruments... autant dire que c'est historique (sans prétention toutefois); en tout cas, la turbulence ayant été quasi nulle lors de mes tests, je me suis régalé!

Caractéristiques de la Meade 90/1000:

 

Diamètre de la lentille: 90 mm 

Focale: 1000 mm 

Rapport f/d: 11,1 

Clarté: 225 

Grossissement maximum utile (théorique): 180 fois 

Magnitude limite (théorique): 11,9 

Type de l'objectif: achromatique traité multicouches 

Masse de l'ensemble (tube + trépied): nc 

Commentaires

  • Amélie
    • 1. Amélie Le 24/07/2020
    Bonsoir.

    J'ai récupéré cette vieille "bécane" également et je débute en astronomie.
    J'ai des difficultés à la régler.

    Puis-je vous contacter par mail ou autre svp?
    Merci.
    Amélie

Ajouter un commentaire